quisommesnous

Présentation du Service

Une organisation conçue pour relever les défis actuels et futurs

Partout où les forces armées françaises sont engagées dans une opération, sur le territoire national comme à l'étranger, la Direction du renseignement et de la sécurité de la défense (DRSD) contribue à l'évaluation des menaces... Depuis près de 150 ans, la DRSD travaille à protéger le pays contre les menaces à l'encontre de la sécurité des militaires et de l'industrie de défense. La DRSD a pour cœur de métier la contre-ingérence (CI) défense. Elle fait partie du premier cercle de la communauté nationale du renseignement.



Cercle

Le Service de renseignement du ministre des armées

La direction du renseignement et de la sécurité de la défense (DRSD) est « le service dont dispose le ministre des armées pour assumer ses responsabilités en matière de sécurité du personnel, des informations, du matériel et des installations sensibles », selon les termes de l’article D3126-5 du code de la Défense. Autrement dit, la DRSD a pour cœur de métier la contre-ingérence de la sphère de défense.
La devise de la DRSD est : renseigner pour protéger.
La DRSD est l’un des six services du premier cercle de la communauté du renseignement. Celui-ci est composé de la DGSE, de la DGSI, de la DRM, de la DNRED et de TRACFIN. À ce titre, la DRSD est autorisée à mettre en œuvre toutes les techniques de renseignement régies par la loi renseignement de juillet 2015.
La DRSD concourt directement à éclairer la prise de décision des grands donneurs d’ordres militaires et civils, ainsi que des autorités politiques.


Un périmètre d’action large et précis

La sphère de défense est la zone d’exclusivité de l’action du Service. La sphère défense comprend le personnel, les informations, le matériel et les installations sensibles sous l’autorité du ministre des armées, ainsi que les entités en lien avec ceux-ci ou présentant un intérêt pour le ministère. Les unités militaires, les acteurs du secteur économique (entreprises, start-ups,…), les instituts de recherche, les associations et organisations présentant un intérêt pour la Défense, ou liés à elle, font partie de la zone d’exclusivité de la DRSD. La protection de ces éléments est vitale pour le pays.

La DRSD a pour mission de mettre en œuvre des mesures de contre-ingérence et des mesures de protection pour assurer la sécurité de cette sphère défense, qui concourt directement à la sécurité de la défense nationale (y compris la protection du patrimoine et du potentiel scientifique et technique national).


La DRSD est le service de renseignement du 1er cercle compétent sur la sphère de défense.



 

Un positionnement clé

Au sein de la communauté du renseignement.

La DRSD siège avec les autres services de renseignement à la coordination nationale du renseignement et de la lutte contre le terrorisme (CNRLT), autour du Président de la République.


our office

Au niveau ministériel et interministériel

La DRSD est directement subordonnée au ministre des armées. Elle entretient des relations avec les armées, les autres organismes du ministère des armées et des autres ministères.
Elle participe notamment aux groupes de travail interministériels du Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN).
La DRSD est un acteur incontournable du renseignement et de la sécurité économique au sein de la sphère industrielle de Défense.
Elle travaille en relation avec des services spécialisés tels que le service de l’information stratégique et de la sécurité économiques (SISSE).
Dans le domaine cyber, la DRSD travaille en partenariat avec des acteurs institutionnels tels que l’ANSSI, le CALID, le COM CYBER.



 

A l'international.

La DRSD recueille, analyse et diffuse du renseignement de contre-ingérence permettant l’information des autorités du ministère sur les menaces potentielles susceptibles d’affecter les intérêts de la défense en France. Pour ce faire, elle dispose, sur tout le territoire national y compris l’outre-mer, d’un maillage dense, au plus près des forces et des entreprises liées à la défense. A l’étranger, des postes permanents ou des détachements de contre-ingérence en OPEX permettent de remplir la mission de protection des forces. Enfin, la DRSD entretient des relations de coopération étroites avec nombre de ses homologues étrangers.



Quelques chiffres clés


0
0
0


0
0

150 ans de renseignement d'histoire

Faites défiler les repères historiques du Service en cliquant sur les flêches.